Bien comprendre la mise en sécurité et la mise en conformité des installations électriques

Electricien professionnel pour des installations electriques

Les propriétaires sont obligés aussi bien de mettre en sécurité leurs installations électriques, mais également de mettre ces dernières en conformité. Souvent, ces deux notions sont mal interprétées par les particuliers. Comme dans d’autres domaines techniques, ce sont des termes qui sont propres au monde de l’électricité. Ceux-ci relèvent notamment des normes qui doivent respecter les installations électriques domestiques. Il existe toutefois une nuance entre mise en conformité et mise en sécurité. Pourtant, les particuliers pourront commander ces travaux, autant bien les connaitre pour ne pas être enduits en erreur.

Introduction sur les installations électriques

Est installation électrique ou encore réseau électrique tout système visant à répartir et distribuer l’électricité au sein d’un logement que celui-ci soit domestique, tertiaire ou professionnel. Ce système permet de faire fonctionner l’ensemble des appareils au sein d’un logement, à ne citer que l’éclairage, le chauffage, les appareils électroménagers, les climatisations… Il se compose ainsi de plusieurs équipements et matériels pour transmettre convenablement aussi bien les courants forts et faibles.

Pour ce qui est de la mise en conformité ou la mise en sécurité d’une installation électrique, nous l’on se focalisera essentiellement sur les réseaux électriques domestiques, dans le résidentiel c’est-à-dire pour les maisons, les appartements ou les immeubles. Cette opération est une toute histoire pour les logements professionnels.

Qu’est-ce que la mise en sécurité d’un réseau électrique ?

De nombreuses préconisations sont à respecter dans la mise en sécurité de l’installation électrique au sein d’un logement. Les biens et les personnes sont les plus visés par ces mesures. L’électricité est en effet en cause de différents accidents domestiques très dangereux. Les appareils sont les premiers à être très vulnérables face à une surtension. Les personnes s’exposent également aux risques d’électrocutions mortelles avec des installations électriques défectueuses.

Les règles visant à sécuriser une habitation dans sa globalité affectent ainsi des parties spécifiques du réseau électrique. Elles sont regroupées au sein de la norme NF C 15-100. Cette dernière détaille à travers des documentations techniques les gestes, les matériels et les branchements qui sécurisent une installation électrique. Pour les particuliers, cette norme impose quelques critères notables au sein du réseau. Elle exige notamment :

  • la présence d’un appareil général de commande :ce dernier sera en charge de la protection de l’installation électrique grâce au disjoncteur de branchement. Cet équipement doit toujours être très accessible
  • L’installation d’un différentiel 30mA en tête de l’installation. Celui-ci est la seconde barrière de sécurité pour contrer les éventuelles variations de tension.
  • Des protections individualisées à chaque niveau du circuit. En effet, les surintensités peuvent être localisées au niveau des parties spécifique du réseau électrique, éclairage ou appareils électroménagers. Le déploiement de dispositif de sécurité comme un disjoncteur adapté à la section des conducteurs est de ce fait requis.
  • Toute installation électrique doit également présenter une liaison équipotentielle, en d’autres termes une mise à la terre. En effet, celle-ci prévient le passage de courant indésirable dans le circuit électrique.
  • Au sein d’une installation électrique, des sections présentent également des risques élevés d’électrocution. Elles ne doivent pas être disposées dans des lieux susceptibles d’être en contact direct avec les occupants
  • Aussi, les conducteurs qui sont visibles, donc pouvant provoquer une électrocution doivent également être protégés. Pour ce faire, des gaines électriques, des moulures, des enfichages et bien d’autres techniques peuvent être utilisées.

Compte tenu de ses points stratégiques, la mise en sécurité d’une installation électrique consistera ainsi en la mise à jour du réseau en y intégrant ces différentes barrières sécuritaires, des travaux dans le calibre d’un electricien Paris. Le respect des normes est de mise. L’examen périodique de l’habitation est de mise dans cette mise en sécurité. En effet, les normes évoluent et sont systématiquement révisées par les organismes compétents dans le domaine. Il ne faut donc pas se reposer sur ses lauriers si à l’époque de la construction de la maison, celle-ci était aux normes vis-à-vis des installations électriques. Une révision est recommandée tous les 10 ans. La mise en sécurité est donc des travaux visant à actualiser un réseau électrique donné.

Comprendre le concept de mise en conformité d’une installation électrique

La mise en conformité d’une installation électrique est toujours actée suivant les prescriptions de la norme NF C 15-100. Elle implique aussi des travaux relatifs aux règlementations contenues dans ce document technique. L’on sous-entend par mise en conformité le respect des normes d’une part, mais celle-ci se matérialise surtout par la certification obtenue en cas de validation du réseau électrique après examen officiel. Ce dernier est réalisé par le Consuel ou Comité National pour Sécurité des Usagers de l’Électricité. C’est un organisme qui se spécialise dans la revue des normes électriques au sein des habitations. Pour les constructions neuves et les rénovations lourdes, cette révision est obligatoire. Pour les maisons neuves surtout, les fournisseurs d’électricité ne valident pas le dossier de demande raccordement au réseau public sans cette certification délivrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *