Bijoutier joaillier : métier et études

Ne vous méprenez plus : bijoutier et joaillier sont deux professions bien distinctes. Tandis que le bijoutier est chargé de créer et de réparer les bijoux en métaux précieux (or, argent, etc.), le joaillier est spécialisé dans le travail des pierres précieuses (diamant, émeraude, etc.).

Généralement, un bon artisan se dotera des deux savoir-faire afin d’être en mesure de répondre aux demandes de ses clients. Tenté par ce corps de métier ? Cet article est l’occasion d’en savoir plus avant de prendre votre décision.

Une journée typique dans la vie d’un bijoutier-joaillier

Homme à plusieurs bras, le bijoutier-joaillier est aux fours et aux moulins.

Dès les premières heures de la journée, il ouvre son échoppe et s’installe derrière le comptoir. C’est d’un sourire bienveillant qu’il gratifie chaque personne qui pénètre dans sa boutique. Conseils, mise en confiance… Le bijoutier-joaillier doit être doté d’un bon sens du relationnel pour rassurer sa clientèle.

Une fois les rideaux baissés ou grâce au concours de collaborateurs, il peut se retirer dans l’arrière-chambre et laisser libre cours à sa créativité. Il fait appel à son imagination pour esquisser les croquis qui donneront vie à de splendides bijoux.

Armé de ses outils, il sélectionne les matériaux, compose les alliages et taille les pierres avec une précision de chirurgien. Ce n’est qu’une fois ces étapes franchies que l’artisan joaillier à Paris peut entamer la phase finale de son projet : monter le bijou, le sertir et le polir comme un sou neuf.

Eh oui ! Au-delà de la beauté, la confection d’un bijou nécessite des heures de dur labeur.

Se former pour devenir bijoutier-joaillier

Il faut plus que de la passion pour devenir bijoutier-joaillier. En fonction de votre niveau académique, deux voies s’ouvrent à vous.

Obtenir un CAP dédié

À partir de la classe de 3e, il est possible de s’orienter vers la bijouterie-joaillerie. Pendant 2 ans, vous vous consacrerez sans ménage à des études techniques, lesquelles seront sanctionnées par un CAP Arts et techniques de la bijouterie-joaillerie.

Obtenir un DMA en arts du bijou et du joyau

Une fois votre BAC en poche, il vous suffit de vous inscrire dans un Institut des Beaux-Arts, option arts du bijou et du joyau. Avec de la rigueur, vous obtiendrez votre DMA ou Diplôme des métiers d’art en l’espace de 2 ans.

Les possibilités d’évolution en bijouterie-joaillerie

Avec l’explosion de l’industrie de la mode et du luxe, le moment est bien choisi pour devenir bijoutier-joaillier.

Tout juste diplômé, vous pouvez prétendre à une rémunération nette d’environ 1 430 € par mois. Mais ce n’est qu’un chiffre approximatif. Les jeunes recrues des enseignes de renom sont pour la plupart bien au-delà de ce salaire. De même, la fonction à laquelle vous serez assigné sera déterminante. Sans grande surprise, un commis ne gagnera pas autant qu’un chef d’atelier junior…

Au fil du temps, le bijoutier-joaillier peut soit gravir les échelons au sein de la structure qui l’emploie, soit décider de voler de ses propres ailes et ouvrir son propre atelier de bijouterie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *