Comprendre la réglementation VTC

Les chauffeurs VTC en France sont soumis à une réglementation rigoureuse. Les autorités ont adopté plusieurs lois et directives qui encadrent ce métier dont le statut a progressé du statut de « voiture de grande remise » au statut de « véhicule de tourisme avec chauffeur » et dernièrement « voitures de transport avec chauffeur ». La loi Grand guillaume est la toute dernière loi française appliquée depuis début 2018 qui précise mieux les particularités de ce métier.

Comment devenir chauffeur VTC ?

La loi exige que pour exercer le métier du chauffeur VTC, il faut tout d’abord obtenir la carte professionnelle VTC après avoir passé  avec succès un examen lui-même précédé par une formation VTC. La dernière étape est l’inscription de la structure juridique au registre des VTC.

Il est très important que le chauffer VTC souscrira à un contrat d’assurance véhicule et la présenter en cas de contrôle.

Quel véhicule pourrait être utilisé dans le cadre de ce métier ?

Le véhicule VTC doit remplir certaines exigences :

  • Capacité de 4 à 9 voyageurs
  • Moins de 6 ans
  • Dimensions requises : 4.5 m de longueur et d’une largeur minimale de 2.7 m et muni d’au moins 4 portes
  • Puissance minimale de 84 KW
  • Contrôlé annuellement

A noter que le chauffeur VTC n’est pas autorisé à circuler dans les voies des bus.

Importance de la réservation préalable

Les chauffeurs VTC qui ont suivi une formation VTC savent bien les réglementations en vigueur. Par exemple en France, il est interdit de prendre en charge un client sans réservation préalable. Autrement dit, le chauffeur VTC n’a pas le droit d’aller chercher des clients dans les rues comme le font les chauffeurs de taxis qui sont facilement repérables grâce aux enseignes lumineux.

Le chauffeur VTC ne peut pas aussi stationner dans une gare ou un aéroport sauf s’il s’agit dune réservation faite par un client qu’il doit attendre dans cet endroit.

Quels tarifs les chauffeurs VTC peuvent appliquer ?

Contrairement aux taxis, le prix de la course est libre. Il peut été être forfaitaire et fixé à l’avance, soit calculé en fonction de la distance parcouru et le temps écoulé.

Le service VTC est très demandé de nos jours, il répond aux besoins de plusieurs clients qui cherchent un transport confortable et sur mesure. Si vous envisager devenir chauffeur VTC, n’hésitez pas à suivre votre formation VTC à Lyon et démarrer votre activité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *