Qu’est ce que la souffrance au travail ?

souffrance au travail

Internet depuis quelque temps est rempli d’articles mentionnant la souffrance au travail. Mais les gens peuvent se demander de quoi il peut bien s’agir ? En effet, le plus souvent il est surtout question de burn-out dans le cadre du travail et non de souffrance au travail. Pourtant il s’agit là d’un des plus courants symptômes de la souffrance au travail, et il en existe bien d’autres. Il est donc normal de déterminer les signes d’une souffrance au travail que ce soit physique ou psychologique.

La question des signes de souffrance au travail

Il faut dire que pour ce qui est de la souffrance au travail celle-ci peut être décrite comme étant une souffrance physique et psychique rencontrée dans le cadre du travail. Les gens ne le savent peut-être pas, mais les risques d’origine psychosociale peuvent se manifester de manière physique. En effet, dans certaines situations il n’est pas possible de dire si les douleurs physiques d’une personne viennent d’un trop-plein de stress ou encore d’une mauvaise posture au travail. Parmi les symptômes physiques, il est donc question de troubles musculaires ou encore squelettiques. Toutefois, les gens peuvent se rassure, il arrive que ce genre de symptômes disparaissent plus facilement avec un cadre de travail qui est serein et approprié en général. Les gens doivent ainsi faire attention dans le cas de mal de dos ou de torticolis. La fatigue est également l’un des premiers symptômes du stress, elle n’est donc pas à négliger. Pour ce qui est des signaux psychologiques de la souffrance au travail, c’est un tout autre domaine. En effet, ces derniers sont bien plus difficiles à déceler. La raison en est que souvent la personne elle-même ne se rend pas compte qu’elle présente des symptômes. Le plus souvent, c’est la question de changement d’attitude d’un employé qui est mise en jeu pour reconnaître la situation.

Concernant les signes avant-coureurs de la souffrance au travail

En ce qui concerne la souffrance au travail que ce soit dans n’importe quelle activité, il est conseillé aux gens de faire attention aux signes avant-coureurs. Bien entendu, il n’est pas aisé de repérer des signes de souffrance que ce soit pour les employés ou pour leurs employeurs. Cette recrudescence de situations de souffrance au travail a de quoi alarmer les gens. Il faut dire que les énormes contraintes qui ont été en engendrer par organisations gestionnaires contribuent aux effets délétères pour la santé de tous les salariés et employés, et ce sans distinction, que ce soit des ouvriers, des techniciens, de simples employés, des managers ou encore des cadres dirigeants. Le plus facile à déterminer bien entendu ce sont les pathologies dites de surcharges comme la surcharge du fonctionnement psychologique, mental, cognitif et autre ainsi que la surcharge du fonctionnement pulsionnel qui en général va entraîner des décharges comportementales à l’exemple de la violence. Les gens peuvent facilement comprendre que quelque chose cloche lorsque leurs conditions de travail se dégradent, qu’ils s’épuisent à tenir leurs objectifs, mais qu’ils n’y parviennent pas, qu’ils se sentent angoissés, anxieux, ou même en danger dans le cadre de leur travail et bien d’autres encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *