L’impact des mauvais payeurs sur une entreprise

L’impact des mauvais payeurs sur une entreprise

Il est courant dans une entreprise d’être victime d’un retard de paiement et cela ne représente pas forcément un danger pour les activités. Cependant, si ce genre de situation se répète de manière considérable, cela pourrait mettre en péril votre business. Pire encore, les cas d’impayés peuvent conduire à la navrante fermeture de votre société. Les factures impayées sont donc un véritable fléau pour la plupart des dirigeants d’entreprise actuels.

Quelles sont les conséquences des factures impayées ?

Lorsque les clients mauvais payeurs  vous font subir des cas d’impayés, sachez que cela peut être lourd de conséquence pour votre entreprise. En effet, si cette situation est récurrente ou si un client génère à lui seul la majeure partie de votre chiffre d’affaires, il est possible de vous exposer fortement à ce risque. Vos difficultés financières peuvent alors engendrer votre faillite, étant donné que votre pérennité dépend particulièrement de la santé financière dudit client. C’est pourquoi une facture non réglée peut avoir des effets tout à fait désastreux sur votre trésorerie.

Dans les cas les moins graves, la gestion de vos activités pourrait être transitoirement perturbée. Vous serez dans la circonstance obligé d’accroître votre chiffre d’affaires pour compenser ce déficit. Mais cela dépend notamment de la somme que votre client n’a pas réglée ainsi que du taux de marge rentable.

Les choses à absolument ne pas faire

Les mauvais payeurs sont souvent faciles à repérer. Une fois que vous aurez constaté que votre client n’a pas payé sa facture à l’échéance convenue, n’attendez pas les bras croisés. Au contraire, agissez rapidement en lui rappelant qu’il a encore une facture à payer. Si vous mettez effectivement du temps pour réagir, vous risquez clairement de perdre votre créance.

Il est également inutile d’immédiatement opter pour les grands moyens, en menant une action en justice, afin d’éviter de brusquer le débiteur. Votre réputation ne pourrait qu’en pâtir et vous risqueriez de compromettre votre relation commerciale. Sachez d’ailleurs qu’un cas d’impayé peut résulter d’un simple oubli ou de problèmes financiers passagers. Dans ce cas-là, l’idéal serait de mettre en place un nouvel échéancier avec possibilité de paiement en plusieurs parties pour faciliter la récupération de votre dû. Veillez toutefois à rédiger sur papier le nouvel accord et faites-le signer par votre client.

Enfin, évitez de menacer votre débiteur. En effet, il n’est pas du tout de le harceler, de l’intimider ou même de faire allusion au fait que vous le considérez comme un mauvais payeur. Renoncez clairement à ce moyen, car cela nuirait indubitablement à votre réputation.

Les bonnes initiatives à entreprendre

Le premier geste que vous devez entreprendre, afin d’éviter les mauvais payeurs, c’est d’établir des factures parfaitement détaillées. Mentionnez par exemple dans votre bon de commande ou votre bon de livraison qu’une pénalité de retard de paiement est autorisée par la loi. Précisez également dans vos conditions générales de vente que la totalité des frais de recouvrement sera à la charge du client, en cas d’impayé. Cependant, sachez que vous avez tout de même la possibilité de proposer une division du paiement en plusieurs parties, afin de faciliter le remboursement.

Vous pouvez également relancer votre débiteur par téléphone ou par écrit. Il est notamment important d’être indulgent dans cette démarche pour préserver votre relation. Mais il est mieux de faire appel à un professionnel pour vous servir d’intermédiaire, étant donné que cette méthode requiert beaucoup de temps et d’énergie. Engager un huissier de justice pour le recouvrement vous permet alors d’entamer une procédure stricte mais quand même clémente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.